braquer


braquer

braquer [ brake ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1546; var. dial. brater; probablt lat. pop. °brachitare, de bracchium « bras »
1Tourner (une arme à feu, un instrument d'optique) en visant. diriger, 1. pointer. Braquer un revolver, une lorgnette sur qqn, dans la direction de qqn. Braquer les projecteurs sur qqn. Fig. Braquer les feux de l'actualité sur qqn. Par anal. Fixer (le regard, etc.). « cette rangée d'officiers qui braquent leurs yeux sur lui » (Martin du Gard). Je gardais « mon attention braquée sur la lettre » (Baudelaire).
Par ext. (1930) Arg. Mettre en joue (qqn); attaquer à main armée ( braquage). Braquer une banque.
2Vieilli Faire tourner, orienter (une chose mobile). Braquer une charrue. Mod. et absolt Faire tourner un véhicule, en manœuvrant la direction (volant, timon, etc.). contrebraquer. Absolt Braquer pour se garer. Braquez à fond ! V. intr. (sujet chose) « Le véhicule s'ébranle et braque dans le chemin vicinal » (Tournier). Voiture qui braque mal, qui tourne mal, qui a un trop grand rayon de braquage.
3(1798) Fig. Braquer qqn contre (une personne, un projet),l'amener à s'opposer définitivement à. ⇒ dresser. La Curie, « braquée d'avance contre des ouvertures qui pouvaient être un piège » (Madelin). Pronom. Il s'est braqué. 2. se buter, se cabrer.
⊗ CONTR. Détourner.

braquer verbe transitif (peut-être bas latin brachitare, de brachium, bras) Orienter les roues directrices d'un véhicule, la gouverne d'un avion, afin de leur donner la direction voulue. Diriger sur quelqu'un, quelque chose une arme à feu, un instrument d'optique : Braquer un canon contre un fortin. Fixer son regard, son attention sur quelqu'un, quelque chose. Familier. Amener quelqu'un à manifester une opposition résolue contre quelqu'un, quelque chose ; cabrer : Elle cherche à le braquer contre tous ses collègues. Buter, heurter quelqu'un : Tu le braques avec tes questions continuelles. Populaire. Menacer quelqu'un avec une arme ; attaquer un établissement à main armée : Braquer un caissier.braquer (homonymes) verbe transitif (peut-être bas latin brachitare, de brachium, bras)braquer (synonymes) verbe transitif (peut-être bas latin brachitare, de brachium, bras) Orienter les roues directrices d'un véhicule, la gouverne d'un avion...
Synonymes :
Diriger sur quelqu'un, quelque chose une arme à feu, un instrument...
Synonymes :
Contraires :
- détourner
Fixer son regard, son attention sur quelqu'un, quelque chose.
Synonymes :
Contraires :
- détourner
Familier. Amener quelqu'un à manifester une opposition résolue contre quelqu'un, quelque chose ;...
Synonymes :
braquer verbe intransitif Orienter ses roues dans la bonne direction : Cette voiture braque bien.braquer (homonymes) verbe intransitif braquet nom masculin

braquer
v. tr.
d1./d Diriger vers un point, dans une direction (un instrument d'optique, une pièce d'artillerie, une arme à feu). Braquer un téléscope sur la Lune. Braquer un pistolet sur qqn.
|| Fig. Braquer ses regards sur qqn, qqch.
d2./d Arg. Attaquer à main armée. Braquer une banque.
d3./d Braquer les roues d'une automobile dans une direction (ou, absol., braquer), les orienter le plus possible dans cette direction.
d4./d Braquer qqn, provoquer son opposition têtue. Braquer un enfant en le punissant.
|| v. Pron. S'obstiner dans son opposition.

⇒BRAQUER, verbe trans.
A.— [L'obj. désigne une arme, un fusil] Pointer :
1. Au midi, Bazeilles conquis, vide et morne, finissait de brûler, jetant de gros tourbillons de fumée et d'étincelles; pendant que les Bavarois, maîtres de Balan, braquaient des canons, à trois cents mètres des portes de la ville.
ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 353.
P. anal. [L'obj. désigne tout autre instrument qu'une arme (jumelles, lorgnettes, etc.)] Diriger :
2. Il l'arrête, braquant sur elle sa pipe en terre, tandis que ses joues vernissées prennent une teinte brique.
BERNANOS, Nouvelle Histoire de Mouchette, 1937, p. 1315.
Arg. Mettre en joue :
3. Ce mec, qui la veille, (...) braquait à la rigolade deux encaisseurs (...) [s'effrayait, dans ce restaurant luxueux,] davantage de la truelle à poissons (...) que d'un calibre qu'on aurait pointé contre lui!
A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 179.
TECHNOL. [L'obj. désigne des pièces mobiles] Orienter en tournant :
4. Quand le semoir arrive au bout du rayage, l'homme décroche la chaîne (...) et fait tourner le semoir (...) en braquant l'avant-train...
T. BALLU, Machines agricoles, 1933, p. 23.
B.— P. métaph. ou au fig.
1. Au fig., fam. Braquer qqn. Le mettre dans de mauvaises dispositions, l'irriter :
5. Un parce que tout sec, catégorique, que ne suit nulle explication, voilà de quoi, certes irriter et braquer l'interlocuteur.
A. ARNOUX, Visite à Mathusalem, 1961, p. 126.
Être braqué sur. Concentrer son attention sur. Braqué(e) sur ce malheureux manuscrit (S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 262).
Être braqué contre. Adopter une attitude d'opposition butée et partisane. Braqué contre le communisme (MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, p. 434).
Braquer qqn contre une pers., une chose. Lui faire adopter cette attitude d'opposition :
6. Thorez et Duclos, tant qu'ils tiendront le parti, braqueront contre lui, pour le grand bénéfice de la droite, tous ceux qui, dans la gauche française, ne renonceront jamais à l'indépendance nationale et à la liberté de l'esprit, et comme du vivant de Staline, la classe ouvrière demeurera confinée dans son ghetto.
MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 277.
2. Emploi pronom., fam. Se braquer. S'entêter dans l'opposition, s'obstiner.
Rem. On rencontre dans la docum. le part. passé adjectivé braqué. [En parlant des yeux, du regard] Fixé attentivement. Puis, un gros noir arrivait, haletant, comme un rapide entrant en gare, et tous les yeux braqués guettaient l'endroit où il allait tomber (DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, p. 45).
PRONONC. :[], (je) braque [].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1546 « faire tourner (le plus souvent un chariot, un véhicule) dans une certaine direction » (RABELAIS, Le Tiers livre, éd. M. A. Screech, Genève, 1964, Prol., 108); 2. a) 1561 « diriger une arme vers l'objectif » (J. GRÉVIN, Théâtre complet et poésies choisies, Paris, Classique Garnier, 1922, p. 346); b) 1930 arg. « mettre en joue (qqn) » (ESN.); 3. 1798 fig. braqué « (d'une pers.) prévenu contre, opposé à qqc. » (Ac.).
Étymol. obsc.; il semble cependant possible, en s'appuyant sur le doublet brater (dep. 1611, COTGR.) et sur les formes dial. en partic. braster (Yonne) et brakhta (La Bresse) (FEW t. 1, pp. 484-485), de postuler un étymon b. lat. brachitare « mettre en mouvement avec les bras », dér. de brachium « bras », avec suff. fréquentatif -itare sur le modèle de movitare. L'alternance [k]/[t] de braquer / brater est difficile à expliquer; elle est, d'apr. FEW, loc. cit., comparable à celle de l'arg. fouquer « donner » (1596, Vie généreuse des Mercelots dans SAIN. Sources Arg. t. 1, p. 147) pour foutre. BL.-W.5 explique le fait par le caractère flottant de la prononc. des consonnes finales à l'époque de leur chute. L'hyp. d'une infl. de braque (FEW, loc. cit., p. 485) n'est pas satisfaisante du point de vue sém.; celle d'une infl. de abraquer ou de embraquer, termes de mar., fait difficulté du point de vue chronol., ces mots n'étant attestés respectivement qu'en 1783 et 1687. L'hyp. d'un étymon ital. braccare « flairer » (REW3, n° 1268; DAUZAT 1968, 2e hyp.) ne convient pas pour des raisons sémantiques.
STAT. — Fréq. abs. littér. :272. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 142, b) 506; XXe s. : a) 423, b) 506.
DÉR. Braqueur, subst. masc. a) Celui qui braque — Assez, vilain braqueur de lorgnettes (MORAND, 1900, 1931, p. 154). b) Arg. ,,Voyou qui joue du révolver`` (ESN. 1966). 1res attest. 1931 braqueur de lorgnettes, supra; 1947 arg. « agresseur utilisant une arme à feu » (ESN.); dér. de braquer, suff. -eur2.
BBG. — LEW. 1960, p. 12, 16, 135, 156 (s.v. braqueur). — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 63.

braquer [bʀake] v. tr.
ÉTYM. 1546, Rabelais, « faire tourner, orienter »; var. brater « diriger une voiture », 1611; orig. incert., p.-ê. du lat. pop. brachitare, de bracchium « bras », le changement de -ter à -quer demeurant difficile à expliquer; d'après Guiraud, à rattacher à brachicare, de brachiare « orienter une voile à l'aide de bras » (sorte de cordage. → Bras, 5.), brater s'explique à partir du doublet brachitare, même sens.
1 a Tourner (une arme à feu, un instrument d'optique…) dans la direction de l'objectif. Diriger. || Braquer ses canons, sa lorgnette, une lampe de poche sur qqn, sur qqch.
1 Braquer, en parlant d'un canon, c'est diriger, tourner celui-ci du côté où l'on veut tirer. Pointer, c'est ajuster le canon de manière à pouvoir frapper le but qu'on se propose de toucher.
Bailly, Dict. des synonymes, art. Braquer.
2 (…) il s'en sert ainsi que d'un tromblon, et il braque sur moi, sans trêve, la large gueule menaçante.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, III, III.
3 (…) on aperçoit, majestueux, fin, et braquant son monocle sur les visages remarquables, M. Albert Besnard, venu de Rome à l'appel du gouvernement (…)
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 487.
Par anal. Fixer (le regard, etc.).
3.1 Et je braquais mon œil sur l'ouverture lumineuse.
Villiers de L'Isle-Adam, Tribulat Bonhomet, p. 171.
4 Il ne parle pas pour cette rangée d'officiers qui braquent leurs yeux sur lui.
Martin du Gard, les Thibault, t. VIII, p. 137.
5 Moi qui ai horreur de l'attendrissement ! lança-t-elle avec feu, braquant soudain sur Antoine un regard tellement inflexible (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 150.
6 (…) il est nécessaire d'isoler, parmi les éléments du plan (de travail), celui qui, le premier, exige des actions immédiates. C'est sur lui que doit être braquée toute la lumière de l'attention.
A. Maurois, Un art de vivre, p. 96.
b (1930). Argot. Mettre en joue (qqn); attaquer à main armée. || Braquer une banque. Braquage.
6.1 Trois hommes masqués vont pénétrer chez vous et vous dérober vos bijoux. Pour le faire tranquillement, ils vous braqueront, vous saucissonneront et vous enfermeront sans doute dans quelque placard.
Pierre Nord, les Espionnes au coin du feu, p. 323.
6.2 Il s'était redressé, la manivelle du cric à la main.
« Veux-tu lâcher ça, petit imprudent », je lui ai dit.
C'était pas un battant. Comme je le braquais, il a tout de suite obéi.
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 106.
2 Rare. Faire tourner (un véhicule) en orientant le timon, en manœuvrant la direction. Absolt, cour. (d'une automobile). || Braquer pour se garer.V. intr. || Voiture qui braque mal, qui tourne mal, qui a un trop grand rayon de braquage.
6.3 L'Ancien ouvrit le portail, démarra, braqua, plaça les roues sur les deux bandes cimentées qui bordent les rangées de pavillons, pendant que Yves fermait le portail. Roule (…)
Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 163 (1972).
3 (1798). Fig. || Braquer qqn contre…, l'amener à s'opposer entièrement à. Dresser. || Être braqué contre… : être opposé obstinément, d'une manière déterminée à… || Il est braqué contre ce projet, il ne veut rien entendre.
7 La Curie, composée en énorme majorité de prélats italiens et espagnols, n'était guère portée à la conciliation, braquée d'avance contre des ouvertures qui pouvaient être un piège et aboutir à la plus avilissante des avanies.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. VIII, p. 110.
(Sans compl. second) :
8 — Au téléphone j'ai senti une réticence quand il a compris que je ne serais pas seule, poursuivit-elle. Ah, j'ai peur d'avoir fait une gaffe !
— Vous l'avez braqué ? demandai-je. Il est jaloux ?
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 75.
Pron. || Se braquer contre qqn, qqch. || Il s'est braqué. Buter (se), cabrer (se).
9 Pour ne pas s'exposer à un échec, il combina soigneusement sa démarche en descendant sans se presser la rue de Clichy. « Combien lui demander ? Si c'est trop, il se braquera. »
R. Dorgelès, Tout est à vendre, p. 118.
Au p. p. || Il est complètement braqué.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
CONTR. Détourner.
DÉR. Braquage, braquement, braqueur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • braquer — BRAQUER. v. act. Il ne se dit que De certaines choses qu on peut tourner et présenter d un côté ou d un autre. Braquer un timon. Braquer un carrosse. Braquer le canon contre les ennemis. Braquer une lunette.Braqué, ée. part. Canon braqué.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • braquer — Braquer, act. acut. C est affuster et agencer pour tirer. Ainsi dit on Braquer un canon ou autre piece d artillerie, et Braquer une arbaleste, Braquer un chariot, Temonem aut dextrorsum aut sinistrorsum obuertere vel torquere …   Thresor de la langue françoyse

  • braquer — BRAQUER. v. a. Tourner d un certain costé. Il ne se dit que dans ces phrases. Braquer un timon. braquer un carrosse. braquer le canon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BRAQUER — v. a. Tourner, placer dans une direction déterminée, une pièce de canon, une lunette, etc. Braquer un canon. Braquer le canon contre les ennemis. Braquer une lunette. Fig. et fam., Braquer ses regards sur quelqu un, sur quelque chose, Tenir ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BRAQUER — v. tr. Tourner de façon à placer dans une direction déterminée. Braquer un canon. Braquer une lunette. Fig. et fam., Braquer les yeux, braquer ses regards sur quelqu’un, sur quelque chose, Tenir ses regards arrêtés sur quelqu’un, sur quelque… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • braquer — vt. tourner, virer, changer de braquer direction // sens, tourner dans un(e) autre braquer sens // direction, (ep. d une voiture, d un attelage) ; orienter une voiture, les roues directrices d un véhicule dans un autre sens ; manoeuvrer un… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • braquer — (bra ké) v. a. 1°   Diriger un canon, une lunette du côté d un objet. •   Braque tes lunettes, vieux sire [Jupiter s apprêtant à lancer son foudre], Sur le front couronné par nous.... De la candeur c est le sourire, De la bonté c est l oeil si… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • braquer — v.t. Mettre en joue avec une arme à feu …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • contre-braquer — ● contre braquer verbe transitif et verbe intransitif Braquer les roues avant d une voiture dans la direction inverse de celle que tend à prendre le véhicule. contre braquer ou contrebraquer v. intr. Braquer les roues d un véhicule dans le sens… …   Encyclopédie Universelle

  • se braquer — ● se braquer verbe pronominal être braqué verbe passif Familier. Avoir une attitude hostile à l égard de quelqu un, quelque chose ; se buter : Il se braque dès qu on fait allusion à sa vie privée. En parlant des regards, de l attention, être… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.